L'essence intime des choses

2010
Piano
Soprano

Commande du Mécénat Musical de la Société Générale, cette oeuvre, écrite pour mezzo-soprano et piano, comprend trois mélodies, sur des poèmes de Goethe, Mickiewicz et Hugo. Les textes sont issus du Fonds de la Société Historique et Littéraire Polonaise / Bibliothèque Polonaise de Paris.

Les poètes de la "génération romantique" dressent la toile de fond de cet hommage à Chopin : forces cosmiques, immensité du monde, aspirations au sublime, sombres prémonitions, acceptation de la fatalité ultime. Plus que des peintures musicales de paysage, ce sont des évocations d'un passé irrémédiablement perdu.

Le poème de Goethe, "An Madame Marie Szymanowska", composé le 18 Août 1823 à Marienbad et intitulé Aussöhnung, "Réconciliation", évoque "la valeur divine des sons", plus élevée encore que celle des larmes.

Le poème de Mickiewicz Filer l'amour, rassemble en une unique offrande les forces de la création.

La Chanson du Fou, de Victor Hugo, est une vision hagarde de fin de monde.

Les trois poèmes chantent le désir, le regret et la désillusion. C'est pourquoi j'ai donné au cycle un titre emprunté à Proust : "L'Essence intime des choses".

J'ai suivi aussi fidèlement que possible les méandres de la prosodie et le travail de la langue. Pour autant la mélodie, toute en sinuosités et replis, est affranchie de la convention du motif. La musique n'est pas un commentaire sonore, elle s'inspire plutôt du déploiement d'espaces primordiaux.

Je remercie vivement Johanna Gampe et Annette xxxxx de l'aide précieuse qu'elles m'ont apportée dans la traduction et l'étude de la prosodie des textes allemand et polonais.

Le premier Lied est dédié à Nadine Denize, le second à Danuta Dubois, le troisième à Bernard Bovier-Lapierre.

Hugues Dufourt