Saunders, Rebecca

Royaume Uni
1967

Compositrice anglaise, Rebecca Saunders est née à Londres en 1967. Elle étudie d’abord le violon puis poursuit des études de musique à l’Université d’Edimburgh. Elle continue sa formation de composition auprès de Wolfgang Rihm à la Karlsruhe Musikhochschule, de 1991 à 1994, et auprès de Nigel Osborne à Edinburgh de 1994 à 1997. Des prix de l'Académie des arts de Berlin en 1995, et de la Fondation Ernst von Siemens en 1996 lui permettent de travailler à New York et à Bruxelles. En 2000, elle enseigne à l’académie d’été de Darmstadt. Elle réside principalement à Berlin.

L'œuvre de Rebecca Saunders est récompensée des prix « Busoni Förderspreis » de l’académie des arts de Berlin, « Ernst von Siemens », « ARD et BMW AG musica viva » et « Paul Hindemith » du festival Schleswig-Holstein. Son catalogue, varié, tient sa particularité de l'utilisation d'instruments mécaniques comme les boîtes à musique : G and E on A, pour orchestre et 27 boîtes à musique (1996-97), Crimson – Molly's Song 1 (1995), l’une des trois pièces inspirées du monologue de Molly Bloom d’Ulysse de Joyce, pour 12 solistes, métronomes mécaniques, sifflets et 3 boîtes à musique. Chroma, créé en 2003, requiert l'usage de 63 boîtes à musique.

Cette œuvre, à effet de spatialisation, est variable selon les lieux où elle est interprétée, et la perception du public dépend de sa mobilité. L’espace et le silence interrompant des énoncés concis sont des paramètres fondamentaux de la conception musicale de Saunders.

En 2003 est aussi créée sa première œuvre scénique Insideout, pour installation chorégraphique, réalisée avec la collaboration Sasha Waltz.

Plus récemment, Rebecca Saunders aborde la musique vocale. Dans sa première pièce vocale Albescere (2001), les voix sont utilisées comme des instruments, comme partie de l’ensemble instrumental et sans texte. Viendront ensuite Miniata, 2004 et Company (2008), pour chœur et ensemble. En 2007, elle écrit Soliloquy pour 6 voix a cappella, pour les Neue Vokalsolisten.